← Partagez cette page

Nous créons notre propre réalité ! Alors ne laissons pas nos peurs prendre le contrôle !

Catégorie(s): Conseils pour réussir sa vie, Leçons de vie, Personnes Extraordinaires

Voici la vidéo la plus inspirante qu’il m’ait été donné de voir…

Je vous invite à la regarder attentivement, et même plusieurs fois… car un rappel est de temps en temps est clairement le bienvenu !

Ce que nous voyons n’est pas une vérité universelle. Ce n’est pas une réalité objective. C’est un réalité virtuelle personnelle et unique, remarquablement mise en place par notre cerveau.

 

Afin de créer la vue, votre cerveau classifie votre compréhension conceptuelle du monde, les autres choses que vous connaissez, vos souvenirs, idées, émotions, votre capacité d’attention et plus encore. Tout est relié à votre cerveau par la vue. Ces liaisons fonctionnent à double sens de manière inconsciente. Par exemple, ce que vous voyez influence vos émotions et vos émotions peuvent changer ce que vous voyez. Cela a été démontré par de nombreuses études. Si l’on vous demande d’estimer la vitesse à laquelle un homme marche dans une vidéo, votre réponse sera différente selon si vous pensez à un guépard ou une tortue. Une colline paraît plus raide si vous venez de faire du sport, et une ligne d’arrivée semble très lointaine si vous portez un gros sac-à-dos. Nous en arrivons à une contradiction fondamentale. La vue est une composition mentale complexe que vous vous créez mais vous la vivez passivement en tant que représentation directe du monde. Vous créez votre propre réalité et vous y croyez.

 

La vue n’est qu’une façon de former sa réalité. Nous créons notre propre réalité de multiples façons. Prenons la peur par exemple. Vos peurs déforment votre réalité. Dans la logique tordue de la peur, tout est mieux que l’inconnu. La peur comble le vide à tout prix, en faisant passer ce qui vous terrifie pour quelque chose que vous connaissez, proposant le pire plutôt que l’ambigu, remplaçant la raison par des suppositions. Les psychologues américains appellent cela « horribiliser ». La peur remplace l’inconnu par l’horreur. La peur appelle la peur. Quand vous vous confrontez au besoin de prendre du recul et d’avoir un esprit critique, la peur se niche au fond de votre esprit, réduisant et déformant votre vue, freinant votre capacité à penser de façon critique en créant un flux d’émotions perturbatrices. Quand vous avez l’opportunité de faire quelque chose, la peur vous paralyse, vous incitant à regarder passivement se réaliser ce dont vous avez peur.

 

Soyez attentif à chaque moment, chaque pensée, chaque détail. Sachez voir au delà de vos peurs. Reconnaissez vos fausses conjectures. Exploitez votre force intérieure. Faites taire votre critique interne. Réajustez vos idées sur la chance et le succès. Acceptez vos forces et faiblesses et comprenez la différence. Ouvrez vos cœurs à vos innombrables chances.

Vos peurs, vos critiques, vos héros, vos méchants… sont vos excuses, vos prétextes, vos justifications, qui vous poussent à abandonner. Ce sont des mensonges perçus comme une réalité. Choisissez de voir au travers. Choisissez de les abandonner. Vous êtes le créateur de votre réalité. C’est là que vous pourrez vous émanciper.

 

Dans votre carrière, votre vie privée, dans vos relations, dans votre cœur et votre âme, vos peurs et vos ruminations vous nuisent. Ils causent un grand nombre d’opportunités manqués et de potentiel gaspillé, ils engendrent l’insécurité et la méfiance là où vous cherchez l’accomplissement !

 

Helen Keller a dit : « L’unique chose qui puisse être pire que d’être aveugle est d’avoir la vue, mais pas de vision. »

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)